Vous recherchez un très bon placement ? L’assurance vie est la meilleure recommandation que nous avons à vous faire. Celle-ci détient une fiscalité très avantageuse. Un atout qui fait tant parler de cette assurance. Le présent article en dit long sur l’assurance vie et sa fameuse fiscalité. Lisez-le donc pour avoir plus d’éclaircissement.

L’assurance vie hors rachat et hors succession : quelle est leur fiscalité ?

L’assurance vie demeure un produit d’épargne même si elle dispose de produits risqués ou d’un capital placé sur support sécurisé et garanti. En effet, cette formule d’assurance représente une enveloppe fiscale. Et cette situation reste inchangée même si vous souscrivez à une assurance vie monosupport ou à une assurance multisupport.

De plus, son imposition est très favorable. De façon concrète, des intérêts seront générés après chaque versement effectué. Des plus-values peuvent également être générées. Tout dépend du support que vous aurez choisi. L’assurance vie est aussi très avantageuse en termes de gain.

En termes clairs, les gains seront fiscalisés si et seulement si vous effectuez de retrait. Cette règle s’applique également à la fiscalité de l’assurance vie pour le mineur. D’un autre côté, l’on ne vous impose pas les gains tant qu’ils seront sur le contrat de votre assurance vie. En peu de mots, ce sont les intérêts capitalisés. L’imposition devient nécessaire en cas de rachat qu’il soit partiel ou total.

Lire également  Comment choisir son assurance-santé aux États-Unis ?

À quelle fiscalité est-on confrontée en cas de rachat d’assurance-vie ?

L’expression rachat d’assurance vie crée souvent de la confusion. Ce terme représente le retrait en termes d’assurance vie. Ainsi, le contractant que vous êtes, vous avez la possibilité de racheter une assurance vie sur votre contrat en cas de :

● Rachat partiel

Dans ce cas présent, vous devez retenir une seule chose. L’assurance vie à laquelle vous avez souscrit continuera. Sauf que son capital sera réduit.

● Rachat total

Contrairement au cas précédent, ici l’assurance vie prendra fin immédiatement. Ce n’est pas tout. Vous n’aurez plus accès à l’antériorité fiscale de votre assurance vie.

● À quel moment est-il possible de bénéficier d’une fiscalité avantageuse ?

Certains points importants devront être pris en compte en matière de la fiscalité de rachat d’une assurance vie. Il s’agit premièrement de l’âge du contrat et aussi du moment où tous les versements seront effectués. C’est après huit années que vous pourrez bénéficier d’un abattement sur la majorité des produits que le capital générerait. Dans ces conditions, votre fiscalité ne sera qu’avantageuse.

Quelle est la fiscalité des versements ayant été effectués avant et après le 27 septembre 2017 ?

Avant le 27 septembre 2017, c’était l’ancienne fiscalité des rachats en assurance vie qui était connue. Tous les versements effectués dans ce temps-là y étaient confrontés. En cas de rachat, vous pouvez imposer les plus-values et les intérêts issus des versements à l’impôt sur le revenu. Dans ce cas, on doit nécessairement retrouver ceux-ci dans votre déclaration fiscale.

Lire également  Que faire pour résilier une assurance-santé ?

Mais en 2018, tout cela a changé grâce à la loi de finances pour 2018. Celle-ci a modifié la quasi-totalité des règles en termes de fiscalisation des rachats en assurance vie. En dehors du PFL, une autre alternative vous permettrait d’intégrer des gains dans vos revenus. Il s’agit du Prélèvement forfaitaire unique.