Le choix d’une assurance habitation n’est pas une tâche facile. De fait, il existe plusieurs entreprises dans le domaine des assurances et chacune d’elles propose différents types d’offres. Ce qui peut mettre dans l’embarras même l’esprit le plus futé. De là se pose alors la question de savoir quelle assurance habitation choisir pour son logement. Notez que la réponse dépend de votre profil, selon que vous soyez propriétaire, locataire ou en copropriété. Explication !

Assurance habitation pour locataire

Si vous vous demandez quelle assurance habitation choisir en tant que locataire, sachez que vous avez l’obligation de souscrire une assurance risques locatifs (Garantie Visale). C’est le minimum que vous puissiez faire pour protéger le logement contre tout dommage occasionné par vous pendant votre occupation. Cette garantie permet d’indemniser le propriétaire en cas de survenance de sinistre.

Toutefois, notez que vous pouvez sécuriser le logement que vous louer par une assurance multirisque habitation (MRH). L’assurance risques locatifs se limite dans la plupart des cas qu’au local. Or, lorsque vous louez un habitat, vous vous y installe avec votre famille et vos biens mobiliers. En souscrivant à une assurance multirisque habitation, vous pouvez être indemnisé dans le cas où vos biens seraient abîmés ou volés. Cette dernière peut aussi couvrir les dommages provoqués par un incendie ou une inondation.

En plus, l’assurance MRH couvre également la responsabilité civile. Elle permet ainsi de financer le remboursement des dégâts causés à l’immeuble ou à autrui et dont vous êtes responsable. Cette dernière solution d’assurance habitation locataire permet d’alléger les dépenses en cas de sinistre.

Lire également  Pourquoi faut-il changer de compagnie d’assurance Santé ?

Assurance habitation colocataire

La colocation devient un mode d’emménagement de plus en plus prisé en raison des avantages économiques qui l’accompagnent. Celle-ci n’exempte toutefois pas de souscrire à une assurance habitation. Dans le cadre d’une colocation, le propriétaire de l’immeuble peut souscrire à un contrat d’assurance pour les personnes partageant le logement qu’il loue. Dans ce cas de figure, celui aura à ajouter le coût du service au loyer. Cependant, les colocataires peuvent eux-mêmes s’occuper de souscrire un contrat d’assurance.

Si vous êtes curieux de savoir quelle assurance habitation choisir pour une colocation, sachez que vous avez le choix entre deux solutions. En effet, vous pouvez, soit, souscrire un contrat en individuel avec chacun son bail ou prendre un contrat en collectif avec un seul bail. Dans le premier cas, chacun des occupants du logement est libre de choisir son propre assureur ainsi que les garanties que lui permet de couvrir son budget. Dans le second, une seule personne se charge de souscrire à l’assurance habitation. Elle devra ensuite déclarer ses colocataires sur le contrat afin que ceux-ci soient indemnisés en cas de sinistre.

Bien que cette dernière solution soit la plus simple, elle s’accompagne d’un inconvénient majeur. En effet, le colocataire qui a souscrit le contrat devra s’occuper de gérer le remboursement des parts de cotisation de l’assurance de ses amis. Ce qui peut être compliqué en cas d’absence ou de déménagement d’un des occupants du logement.

Assurance habitation propriétaire et copropriétaire

L’assurance habitation propriétaire constitue le premier type de couverture multirisque habitation. Cette assurance concerne le domicile que l’on occupe et dont l’on est propriétaire. Elle doit nettement se distinguer de l’assurance locataire et de l’assurance propriétaire non résident. L’assurance habitation propriétaire inclus les garanties suivantes :

  • une garantie générale sur le bien immobilier
  • une garantie contre les incendies
  • une garantie contre les dégâts des eaux
  • une garantie contre le cambriolage.

Lire également  Sur quel site trouver un modèle de lettre de résiliation d’assurance habitation ?

Certains particuliers sont propriétaires de plus d’une résidence. À partir du moment où vous habitez un logement moins de 8 mois par an, ce dernier est considéré comme votre résidence secondaire. Cette dernière peut aussi être assurée contre les mêmes risques que votre résidence principale. La résidence secondaire doit davantage être assurée d’ailleurs car en cas de sinistre pendant votre absence, celle-ci peut considérablement être endommagé.

La copropriété signifie que l’on est propriétaire d’un bien avec quelqu’un d’autres. Les assurances habitations copropriétaires vont inclure ce dernier paramètre pour s’adapter à votre situation spécifique. Ainsi, il va s’agir d’une assurance habitation personnelle couvrant la responsabilité civile et une assurance couvrant l’immeuble en considération des parties communes.

Pour souscrire à cette assurance, il vous sera nécessaire de vous informer auprès de l’association de copropriétés. Cette dernière s’occupe souvent des assurances habitation mais pas de manière systématique. En fin, vous pouvez assurer votre local en tant que propriétaire non occupant. Si vous n’habitez pas votre immeuble et qu’il est ouvert à la location, vous devrez l’assurer. En effet il s’agit souvent d’une condition pour l’ouvrir à la location.