Souhaitez-vous épargner pour préparer votre retraite ? Mieux, aimeriez-vous vous constituer un capital pour un projet ou simplement économiser pour une tierce personne ? Le moyen le plus sûr est de souscrire à un contrat d’assurance vie. Découvrez l’essentiel à connaître sur ce contrat.

Assurance vie : quel est le principe ?

L’assurance vie est une convention par laquelle un assuré fait un placement financier chez un assureur. Ce dernier c’est-à-dire l’assureur s’engage en contrepartie à verser à l’échéance du contrat une rente ou un capital à l’assuré lui-même ou à ses bénéficiaires après son décès selon le cas. Cette manière de procéder est le premier moyen d’épargne en France.

Les différents types de contrats d’assurance vie existants

Il existe trois types de contrats d’assurance vie. Il s’agit entre autres :

  • du contrat d’assurance en cas de vie,
  • du contrat d’assurance en cas de décès et enfin
  • du contrat d’assurance mixte.

Pour le premier type de contrat, c’est la vie de l’assuré qui constitue une garantie. À cet effet, lorsque le contrat vient à terme et que l’assuré est toujours en vie, le capital souscrit ainsi que les gains éventuels lui sont versés.

En ce qui concerne l’assurance en cas de décès, seule la mort du souscripteur constitue un risque dans ce type de contrat. Alors, lorsque ce dernier finit par passer de vie à trépas, le contrat est dénoué et le capital et les intérêts sont transmis aux bénéficiaires initialement désignés.

Lire également  Que faire pour résilier une assurance-santé ?

Le dernier contrat, l’assurance mixte, fait une cumulative des deux précédents. Ainsi, le souscripteur peut retirer son capital à tout moment ou ce capital peut être versé à ses bénéficiaires s’il décède.

Comment se fait un contrat d’assurance vie ?

Lors de la souscription d’un contrat d’assurance vie, l’assuré a le choix entre deux supports d’investissement pour son capital. D’une part, l’assuré peut souscrire pour un investissement monosupport ou sur les fonds en euros. Ainsi, le capital de l’assuré est investi dans des produits sans risque. Ce capital est garanti à tout moment et à la fin de chaque année, des intérêts définitivement acquis sont versés sur le capital initial de l’assuré.

D’autre part, le souscripteur peut opter pour un contrat multisupport. Ce type de contrat est le plus avantageux puisque les intérêts peuvent être vraiment élevés, mais c’est également le contrat le plus risqué. En effet, dans ce type d’investissement, le capital de l’assuré n’est pas garanti puisqu’il est investi sur le marché financier à risque.

Pourquoi souscrire à une assurance vie ?

Les raisons pour souscrire à une assurance vie sont vraiment nombreuses. Pour commencer, ce moyen de placement permet essentiellement de faire des épargnes et de se constituer un capital à long terme. Avec un contrat d’assurance vie, il est possible de faire un placement, d’attendre plusieurs années, le temps que les intérêts ne deviennent importants pour les retirer.

Par ailleurs, l’assurance vie est aussi un moyen de se faire des revenus de retraite puisqu’il est possible de transformer son capital en rente viagère. De même, l’assurance vie présente de nombreux avantages fiscaux en raison du fait que ce capital bénéficie d’un régime spécial. L’assurance vie est en effet un excellent moyen de transmettre son patrimoine. Pour finir, l’assurance vie donne la possibilité au souscripteur de choisir n’importe quel bénéficiaire, même quand celui-ci n’est pas de la famille.