L’assurance-vie est un produit d’épargne qui permet notamment au souscripteur de constituer un capital qui lui sera versé ou à un proche. Cependant, l’une des questions récurrentes est celle relative à l’existence d’éventuels frais sur l’assurance-vie. Voici ce que vous devrez savoir sur le sujet.

À quoi s’attendre en termes de frais pour un contrat d’assurance vie ?

Avant de souscrire chez un assureur, sachez qu’il existe bel et bien des frais assurance vie. Il est extrêmement rare qu’un contrat d’assurance vie soit dépourvu de frais. Bien qu’il s’agisse d’un produit d’épargne offrant beaucoup d’avantages principalement sur le plan fiscal, le fait d’y souscrire engendre des coûts. Si vous avez prévu de souscrire une telle assurance, vous devez comprendre que cela engendre trois principaux types de frais :

  • Frais sur versement et frais d’entrée
  • Frais de gestion,
  • Frais d’arbitrage.

Outre ces trois frais assurance vie communs à la plupart des contrats, d’autres types de frais peuvent aussi s’y ajouter. Il s’agit entre autres des frais d’adhésion au contrat ou encore ceux de sortie anticipée. Dans certains cas, des frais cachés peuvent aussi être appliqués.

Que sont les frais d’entrée et frais sur versement ?

Avant la signature de votre contrat, prévoyez en premier lieu les frais d’entrée et ceux engendrés par les versements. En effet, au moment de l’ouverture du contrat, il est possible que des frais vous soient facturés. En ce qui concerne les frais de versement, comme le nom l’indique, cela correspond au montant qui vous est prélevé sur chacun de vos versements.

Lire également  Quel assureur propose une assurance habitation avec une protection juridique ?

À noter que ces frais sont variables et peuvent aller jusqu’à à 5 % de la somme versée. Prenez le soin de comparer les offres avant de vous décider. De même, évitez les offres où les frais de contrat excèdent les 5 %.

Par ailleurs, les frais de versement peuvent être réduits en fonction des montants déposés. Par exemple, si un taux de 3,5 % vous est appliqué sur un versement de 12 000 €, les frais peuvent baisser à 3 % pour un versement allant au-delà du montant du premier paiement. Pensez à négocier le pourcentage avec votre compagnie avant de conclure votre contrat.

Qu’en est-il des frais de gestion et d’arbitrage ?

Comme vous le savez déjà, les coûts d’arbitrage et de gestion sont ceux qui viennent compléter la liste des frais principaux à prévoir. Les charges liées à la gestion vous sont prélevées une seule fois au cours de l’année. Ils représentent un pourcentage défini du montant total net du contrat.

Notez bien que ce dernier représente la somme de l’apport, des versements et des intérêts moins le coût de versement. Le montant qui vous sera facturé en guise de frais de gestion dépend du type d’assurance vie pour lequel vous avez opté ainsi que du type de gestion (mandatée, pilotée ou libre).

Enfin, les frais d’arbitrage interviennent lorsqu’un changement s’opère au niveau de la répartition interne du portefeuille. Autrement dit, lorsque vous vendez les pièces d’un fond et en achetez d’autres, vous devrez payer des frais d’arbitrage.

Pour résumer, l’assurance vie engendre bel et bien un coût. Cependant, le montant de ces frais varie d’un contrat à un autre. De même, les frais peuvent être différents d’un assureur à un autre. N’hésitez donc pas à comparer les offres afin de faire un choix judicieux.