L’évaluation du patrimoine vous permet d’établir une stratégie financière pour un projet. Cela vous permet aussi de mieux préparer votre retraite et de connaître l’héritage que vous léguez à vos ayants droit. Avez-vous une idée de comment procéder à l’évaluation ? Voici ce qu’il faut faire.

Déterminez le contenu de votre patrimoine

Un patrimoine est constitué de l’ensemble de vos avoirs (biens en nature ou en numéraire), de vos dettes et de vos obligations. Ils sont tous classés suivant deux catégories distinctes qui sont les actifs et les passifs. Avant de pouvoir calculer votre patrimoine, vous devez commencer par faire un petit point sur ces avoirs.

Les actifs

Il s’agit de tout ce que vous possédez et qui vous revient de droit de façon officielle. Ainsi, on pourra compter vos biens immobiliers qui relèvent du bâti (domicile résidentiel ou secondaire, investissement locatif) et du non-bâti (terrain.). À ceux-là, s’ajoutent les mûrs commerciaux et les garages.

Les actifs se composent également de votre patrimoine mobilier. Ici, on évoquera dans un premier temps tous les actifs financiers que vous détenez. Il s’agit : de l’assurance-vie, des comptes bancaires, des produits d’épargne, des bons de trésor, des titres, des fonds d’actions. Dans un second temps, il faut énumérer les voitures, les bijoux, les mobiliers, les tableaux, etc. Pour finir, il y a le patrimoine professionnel qui se compose des droits d’auteur, des brevets.

Les passifs

Vous devez inventorier l’ensemble de vos dettes, devoirs et obligations en cours. Il peut s’agir d’un emprunt hypothécaire, des crédits en cours ou des factures impayées.

Lire également  Quelle banque choisir pour une assurance vie ?

Calculez la valeur approximative des actifs

Après avoir fait l’état des lieux du contenu de votre patrimoine, il faut à présent évaluer le coût de chaque composant. Pour estimer la valeur des biens immobiliers, procédez par la méthode de comparaison. Il suffit de trouver le prix de vente des propriétés ayant les caractéristiques similaires au vôtre et situées dans la même zone géographique. Appliquez le prix moyen à votre bien.

L’estimation de la valeur en numéraire de votre patrimoine financier doit nécessairement être faite par un Conseiller Gestionnaire de Patrimoine (CGP). Il est impossible que vous le fassiez personnellement, car cela nécessite l’utilisation des formules complexes et la prise en compte de plusieurs paramètres.

L’évaluation du prix des biens matériels (voiture, bijoux, etc.) doit être confiée à un commissaire-priseur. Si vous pouvez lui transmettre les certificats d’authenticité, il trouvera l’estimation au juste prix pour vous faire bénéficier des indemnisations.

La meilleure décision que vous pourrez prendre à cette étape, c’est de laisser un expert s’en charger. Il vous fera gagner du temps et fera un bon travail qui évitera une revalorisation.

Calculez la valeur nette du patrimoine.

C’est la dernière ligne à franchir. Une fois que vous avez une estimation de la valeur de vos actifs (patrimoine brut), alors le plus dur est fait. Il suffit de soustraire de ce chiffre obtenu avec l’aide du CGP, la somme de toutes les dettes, devoirs et obligations. Le résultat obtenu correspond à votre patrimoine net et permet d’évaluer votre richesse. S’il est positif, considérez-vous comme quelqu’un de financièrement stable. Vous êtes en mesure de léguer un héritage dans ce cas. Par contre, s’il est négatif, vous êtes alors sur la paille.